vendredi 1 août 2008

Dollar et symboles

Un ami m'ayant offert un billet d'un dollar après être récemment passé en Floride, j'ai eu l'idée de m'aventurer à parler symboles.

Image hébergée par servimg.com

Le billet d'un dollar actuel a été conçu en 1935 et approuvé par Franklin Delano Roosevelt. Sur un coté on retrouve le visage de Georges Washington, le généralissime des armées américaines pendant la guerre d'indépendance, qui devint rapidement le premier président des Etats-Unis. De l'autre on trouve une iconographie quelque peu mystérieuse intitulée "Grand sceau des Etats-Unis", plus ancienne puisque crée en parallèle de la constitution américaine par une série de comités auxquels participa notamment Benjamin Franklin.

Image hébergée par servimg.com

La présence de l'Oeil de la Providence sur le dollar a conduit à des théories particulièrement fantaisistes sur le pouvoir des sociétés secrètes aux Etats-Unis, car il s'agit d'un symbole utilisé notamment par les francs-maçons. De plus, un grand nombre de pères fondateurs et de présidents américains étaient des francs-maçons. Citons par exemple Franklin ou Washington, mais également F. D. Roosevelt ou Harry Truman.

De fait, l'Oeil omniscient est un symbole utilisé depuis l'antiquité pour représenter la providence divine ; les égyptiens représentaient ainsi l'Oeil d'Horus, le dieu faucon. L'Oeil représente le regard bienveillant de dieu sur les entreprises humaines. Sur le dollar américain il domine une pyramide inachevée de treize étages représentant les treize états originels des Etats-Unis. Le fait que la pyramide soit inachevée indique que les Etats-Unis sont destinés à s'agrandir et prospérer ; la pyramide elle-même représente la stabilité et l'endurance.
La phrase en latin "Annuit Coeptis" signifie qu'une "entreprise" est "approuvée", et signifie elle aussi que dieu en personne favorise le développement des Etats-Unis. L'autre latinisme "Novus Ordo Seclorum" veut dire "un nouvel ordre des siècles" ou "un nouvel ordre dans l'histoire" et signifie la croyance que la démocratie sera in fine adoptée dans le monde entier.
Le chiffre romain à la base de la pyramide est "1776", l'année de la déclaration d'indépendance, qui est donc le point de départ de cette nouvelle nation.

L'oeil dominant la pyramide est donc un puissant symbole de l'exceptionnalisme américain. L'image symbolise à la fois la place à part des Etats-Unis dans le choeur des nations car proches de dieu, et la foi dans l'universalisme des valeurs de la révolution américaine.
Pour autant c'est une image très utilisée dés que l'on souhaite attirer la bienveillance de dieu sur une entreprise. Citons par exemple la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, ou bien la cathédrale d'Aachen en Allemagne.

Image hébergée par servimg.com

L'autre coté du Grand Sceau est plus facile à déchiffrer: l'aigle à tête blanche, symbole des Etats-Unis, tient dans sa serre droite le rameau d'olivier symbole de paix, et dans sa serre gauche treize flèches pour les treize Etats originels représentant la puissance militaire. Alors que l'aigle regardait vers sa gauche à l'origine, Truman le fera regarder vers sa droite à partir de 1945, et donc vers le rameau d'olivier, pour symboliser la volonté des américains de préserver la paix après la seconde guerre mondiale.
L'aigle est protégé par un bouclier sur lequel figurent treize bandes verticales (toujours pour les Etats originels) dominée par une large bande bleue représentant le Congrès. Le fait que le bouclier ne soit pas tenu ou soutenu est supposé montrer l'autonomie des Etats-Unis.
L'aigle tient dans son bec une des devises américaines: "E pluribus unum", qui peut se traduire par "un à partir de plusieurs", et donc la création d'une nation fédérale à partir des treize états. Cette devise sera ensuite utilisée pour souligner la diversité culturelle des Etats-Unis, une nation d'immigrants désireux de devenir citoyens américains.
Les treize étoiles au-dessus de la tête de l'aigle forment non pas un pentagramme (étoile à cinq branches), mais une étoile de David (étoile à six branches), et rappelle que les premiers américains se voyaient comme des enfants d'Israël.

On peut comprendre comment le citoyen américain lambda, pour qui le latin est particulièrement obscur et le symbolisme de la pyramide ou de l'oeil omniscient vite associé à des croyances païennes, va voir ce billet comme le fruit d'une conspiration bien organisée. Pourtant, des trois comités chargés de concevoir le Grand Sceau, seul Franklin était franc-maçon, et l'essentiel de ses idées ne furent pas retenues. Quant à la fréquence à laquelle des francs-maçons deviennent président des Etats-Unis, elle illustre plutôt la ferveur religieuse des américains.

2 commentaires:

Carl a dit…

Enfin! quelqu'un d'intelligent et non "illuminé" qui nous explique les origines réelles et non-fantaisistes du dollar américain. Merci a toi!
Carl

Brigitte Respaut Clément a dit…

Tres interessant !